Concours d'essais littéraires du sénateur Jean-Robert Gauthier
 

Aimeriez-vous contribuer au Fonds JRG?

Lauréats 2011-2012

Ottawa, 2 mars 2012 — L’édition 2011-2012 du Concours d’essais Jean-Robert-Gauthier a couronné ses grands gagnants lors du Gala Richelieu de la francophonie, vendredi, à Ottawa.
Le concours d’essais, qui s’adressait aux étudiants de toutes les institutions postsecondaires canadiennes, été une grande réussite avec 67 participants. Les gagnants sont Pierre-André Doucet, de Moncton, Nouveau-Brunswick, étudiant à la maîtrise à l’Université de Montréal, Lynnda Proulx, d’Ottawa, doctorante à l’Université d’Ottawa, Theo Routchenko, de Montréal, étudiant à l’École des Hautes études commerciales, ainsi que Jennifer Marjie Brown, d’Ottawa, étudiante à l’Université d’Ottawa. Les lauréats se méritent un total de 10 000 $ en bourses, dont 4 000 $ est remis au grand gagnant, Pierre-André Doucet.
Les étudiants francophones des institutions postsecondaires canadiennes étaient invités à formuler leurs réflexions sur le rôle des réseaux sociaux au service des communautés francophones du pays en répondant à cette question :

 

« Comment les gouvernements et les composantes de la société civile (organismes, groupes communautaires, groupes d’intérêt, regroupements informels et initiatives spontanées) peuvent-ils utiliser les réseaux sociaux et les mettre au service des communautés francophones du pays? »

Pierre-André Doucet, Moncton, NB - Université de Montréal, Montréal (QC).
Essai

Pierre-André cumule plus de dix années d'engagement soutenu auprès d'organismes communautaires francophones variés, dont la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick, la Société nationale de l'Acadie, la Fédération de la jeunesse canadienne-française et le Conseil international d'organisations de jeunes de la Francophonie. Cependant, à ce jour, il est «hors milieu»: participer au concours lui permet ainsi de maintenir un sens d'appartenance à la francophonie canadienne. De la sorte, il se considère chanceux de pouvoir réfléchir sur les questions d'actualité qui affectent le Canada francophone, et de contribuer au dialogue nécessaire à la vitalité de celui-ci, par l'entremise du concours.

Pierre-André Doucet, originaire de Moncton, au Nouveau-Brunswick, est à la fois pianiste et auteur. Au piano, on a pu l'entendre un peu partout au Canada, de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve-Labrador, ainsi qu'en Belgique, en Allemagne, en Espagne et en France, et sur les ondes de Radio-Canada, CBC Radio et Espace musique. En tant qu'auteur, il a été primé au Concours d'essai Jean-Robert Gauthier (2007/2009) et aux Prix littéraires Antonine-Maillet (2009), en plus d'avoir été finaliste aux Jeux de la Francophonie, à Beyrouth, en 2009. Son premier recueil de nouvelles sera publié cet automne. Pierre-André complètera bientôt une maîtrise en musique (interprétation) à l'Université de Montréal, avec la tenue d'un récital et le dépôt d'un mémoire portant sur la diffusion d'oeuvres de compositeurs Acadiens. Il poursuit ses études, en partie, grâce au soutien du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture.

Jennifer Marjie Brown, Ottawa, ON - Université d'Ottawa, Ottawa (ON)
Essai

Marjie Brown est originaire du nord de la Colombie-Britannique, où elle a suivi une formation en immersion française de la maternelle à la 12e année. Dans le cadre de ses études en lettres françaises et en histoire à l’Université de Victoria, elle a effectué un stage de quatre mois en France comme guide bilingue. Suivant l’obtention de son baccalauréat en arts (avec distinction), elle a également travaillé au département de français à l’Université de Victoria, de 2007 à 2009.

En 2009, Marjie s’est installée à Ottawa afin de poursuivre son rêve d’œuvrer au sein d’un milieu bilingue. Inscrite au certificat en Études des francophonies à l’Université d’Ottawa depuis septembre 2010, elle est particulièrement passionnée par des questions relatives à la dualité linguistique canadienne et aux droits des communautés en situation minoritaire.

Marjie travaille actuellement au service de traduction de l’Association des universités et collèges du Canada et effectue un stage de bénévolat à titre d’assistante législative (langues officielles et enjeux de circonscription) auprès de la députée Élaine Michaud. Ses objectifs universitaires et professionnels comprennent entre autres approfondir ses connaissances en matière de politique linguistique et promouvoir les intérêts des communautés francophones du Canada.

Theo Routchenko, Montréal, QC - École des Hautes études commerciales. Montréal (QC)
Essai

Originaire du sud de la France (Nice), Theo a grandi au Canada depuis son arrivée à Montréal il y a 11 ans. Il a fait une grande partie de sa scolarité au Collège International Marie-de-France. En 2008, il a entré à HEC Montréal où il étudie en double spécialisation finance-entrepreneuriat.

Lynnda Proulx, Ottawa, ON- Université d'Ottawa, Ottawa (ON)
Essai

Lynnda Proulx est doctorante à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse à l’apprentissage en milieu minoritaire francophone et aux étudiants issus de l’immigration. Son projet recherche porte plus spécifiquement sur l’intégration des collégiens issus de l’immigration étudiant en milieu francophone minoritaire.

Détentrice d’une Maîtrise en littérature, d’un Certificat d’études supérieures en enseignement postsecondaire et d’un BA ès Art, elle œuvre dans l’enseignement au collégial depuis 1997. En plus de son expertise de travail au Canada, elle a participé à plusieurs programmes de l’Entraide universitaire mondiale du Canada à l’étranger où elle a agi en tant que coopérante volontaire, enseignante et conseillère académique auprès de jeunes adultes en formation.