Concours d'essais littéraires du sénateur Jean-Robert Gauthier
 

Aimeriez-vous contribuer au Fonds JRG?

Lauréats 2012-2013

« Au cours de dernières années, les droits de scolarité ont été à la hausse, alors qu’un nombre de plus en plus grand de jeunes de la francophonie canadienne poursuivent des études postsecondaires.

La gratuité scolaire au palier postsecondaire favoriserait-elle l’épanouissement de la francophonie canadienne? »

Marjie Brown, Ottawa, ON - Université d'Ottawa, Ottawa (ON)
<img alt="" data-cke-saved-src="images/2012-13/MarjieBrown%20(Small).JPG" src="images/2012-13/MarjieBrown%20(Small).JPG" 234"="" align="left" width="176 height="> Essai

Originaire du nord de la Colombie-Britannique, Marjie Brown est étudiante au certificat en études des francophonies à l’Université d’Ottawa et titulaire d’un baccalauréat en lettres françaises et en histoire de l’Université de Victoria. Lauréate de l’édition 2011-2012 du Concours d’essais Jean-Robert-Gauthier, elle est particulièrement passionnée des enjeux en matière de dualité linguistique canadienne et de droits des communautés francophones en situation minoritaire.

Marjie a auparavant travaillé au service de traduction à l’Association des universités et collèges du Canada et effectué un stage de bénévolat à titre d’assistante législative (langues officielles et enjeux de circonscription) auprès d’une députée fédérale.

Elle poursuit actuellement son engagement communautaire en tant que journaliste-bénévole de La Rotonde, le journal indépendant de l’Université d’Ottawa, ainsi que membre du Comité sur le bilinguisme, mis sur pied dans le cadre des États généraux de la francophonie d’Ottawa. Suivant l’obtention de son certificat, Marjie souhaite faire la promotion des intérêts de la francophonie canadienne et entamer une maîtrise en science politique.

Marie-Josée Boudreau, Iles-de-la-Madeleine, QC - Université du Québec, Rimouski (QC)
Essai

Originaire des Iles-de-la-Madeleine, Marie-Josée effectue un retour aux études après plusieurs années consacrées à l’enseignement collégial du théâtre et de la littérature. Passionnée d’improvisation, elle a eu l’occasion de rencontrer sur la patinoire des équipes de partout au pays, en plus d’avoir joué pour plusieurs ligues de Montréal, Québec, Rimouski et Ottawa, entre autres, et d’offrir diverses formations aux plus jeunes. Elle a décidé de reprendre ses études de maîtrise en lettres à l’UQAR afin de pouvoir plonger dans ses recherches sur le théâtre québécois contemporain près du fleuve, dans un milieu de vie qu’elle adore. Enseignante impliquée, son amour de la langue française la pousse à partager sa passion avec ses étudiants et à les faire réfléchir sur le rôle identitaire que joue notre langue.

Marie-Eve Martel, Ottawa, ON - Université d'Ottawa, Ottawa (ON)
Essai

Marie-Eve Martel est née et a grandi dans un milieu francophone à Ottawa. En 2011, Marie-Eve a obtenu un baccalauréat spécialisé approfondi en psychologie, magna cum laude, de l'Université d'Ottawa. Elle poursuit maintenant ses études dans le programme de maîtrise en counselling éducationnel à l'Université d'Ottawa. Étudier dans sa langue maternelle a été d'une grande importance pour elle et elle apprécie avoir eu l'occasion de faire des études postsecondaires en français dans sa ville natale.

Anne Kominik - HEC, Montréal (QC)
Essai

Née en 1989, à St-Jérôme dans les Laurentides, je déménage à Mississauga, en Ontario, dès l’âge de 4 ans. On m’inscrit alors à l’école francophone que je fréquente de la maternelle 4 ans à la quatrième année. J'apprends ce qu'est la vie en français dans un environnement majoritairement anglophone.

À l’âge de 10 ans, je reviens habiter au Québec ou j’entreprends le reste de mes études primaires et secondaires. J'éprouve certaines difficultés avec le français et c'est au Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal, où je complète mes études secondaires et collégiales, que je perfectionne la langue et acquière de solides connaissances générales dans le domaine des arts, des lettres et des communications. Passionnée par la publicité et les médias, je poursuis mes études au Baccalauréat en Sciences des communications à l’Université de Montréal.

Boursière de l’office Québec Wallonie Bruxelles pour la jeunesse, je participe à un échange étudiant à Liège, en Belgique, afin de vivre les deux pôles de la francophonie. Réalisée en 2010, cette expérience m’ouvre plus largement les portes de l’Europe et je développe de meilleures connaissances de leur société et de leur culture.

Je termine actuellement ma Maîtrise en Sciences de la gestion du marketing aux HEC Montréal, en vu de devenir chef de marque pour une entreprise bilingue et implantée à l’international. Sensible à la condition minoritaire francophone au Canada et à la qualité et l'accessibilité aux études dans la langue maternelle, je suis fière d’être finaliste au concours d’essai Jean-Robert-Gauthier puisque cela me permet non seulement de contribuer à l’amélioration de la situation des communautés francophones du Canada, mais également de démontrer qu’il est possible de réussir en français tout en ayant grandi dans un environnement anglophone.